Champagne Pol Roger et Winston Churchill

 

Il fait si beau à Paris aujourd’hui que je suis d’humeur à boire une petite coupe de champagne.  Un ami m’a récemment apporté une bouteille de Pol Roger dans son nouveau packaging, une jolie boîte blanche avec des motifs très printaniers de fleurs et de poissons.  Inhabituel car leur emballage est habituellement sobre et chic, à l’image de cette belle maison familiale basée à Epernay. Intriguée, j’ai fait ma petite recherche et j’ai découvert que c’était une peinture d’une jeune artiste néo-zélandaise  inspirée d’aquarelles de  … Winston Churchill.  Je l’avais bien vu peindre un peu dans la série « the Crown » mais c’est tout de même surprenant de voir que cet homme forcément accablé par des responsabilités très lourdes, peignait des choses aussi bucoliques.

Pour la petite histoire, Churchill était un grand amateur de champagne (pas que…).  Il avait à peine 30 ans quand, en 1908, il fit sa première commande de « 12 bouteilles de Pol Roger 1895 ».  Petit joueur à l’époque mais il s’est bien rattrapé par la suite.  On dit qu’il aurait consommé dans sa vie 240 000 bouteilles de champagne en format … magnum.  Mais il a une affection particulière pour la maison Pol Roger.  En 1944, un déjeuner est organisé à l’ambassade anglaise de Paris et Churchill se retrouve à table avec Odette Pol Roger qui était aussi la petite fille de Richard Wallace, riche collectionneur, philanthrope et parlementaire londonien (si vous n’avez pas vu son hôtel particulier à Londres, courrez-y … enfin, quand vous pourrez).  On dit que Chruchill serait tombé sous le charme d’Odette et que cela fût le début d’une liaison toute platonique.  Bref, il resta très attaché à la marque.

En 1975, pour célébrer le 10eme anniversaire de la mort de Churchill, Pol Roger créa la Cuvée Winston Churchill qui est leur cuvée prestige.  Il n’y a eu que 19 millésimes jusqu’ici, le dernier étant le 2012.  Magnifique cuvée de Pinot Noir (surtout) et Chardonnay  Grands Crus.

Et sinon, le Brut Réserve, il se goûte comment ?

En 2 mots : puissance et élégance.  Pol Roger est un champagne que je mettrai plutôt dans la catégorie « vineux » .  Très équilibré avec de fines bulles.  Le petit fruit rouge est bien présent mais aussi des notes florales et pâtissières.  C’est un choix sûr, jamais décevant.

« Le champagne est nécessaire en cas de défaite, et obligatoire en cas de victoire » Churchill

Géraldine de Kersaint-Gilly, 24 Mars 2021